Comment gérer un budget familial

La vie familiale peut être comparée à une petite entreprise. Pour son bon fonctionnement et son bon développement, la mise en place d’un budget est indispensable. En effet, avoir un budget familial bien géré promet de nombreux avantages. Il permet par exemple de bien déterminer les revenus et les dépenses pour assurer une vie de famille bien organisée. Voici quelques conseils et des astuces pour bien gérer un budget familial.

Lister dans les moindres détails les revenus et les dépenses

La première étape, et certainement la plus importante, est de faire une liste bien détaillée des entrées et des sorties d’argent. Pour cela, il est préférable d’utiliser un tableau Excel de budget. Le plus simple est d’utiliser la méthode 50/50 et mettre dépenses revenues côte à côte dans un tableau. Il est également plus pratique de faire un budget mensuel. Une fois que les dépenses et les revenus sont clairs, il est plus facile de gérer les finances personnelles.

Commencer par la liste des dépenses

Il existe différents types de dépense au sein de la famille. Il y a celles qu’on appelle dépenses fixes. C’est-à-dire qu’elles sont essentielles aux besoins de la vie familiale. On parle entre autres du loyer, de la cantine des enfants, de la mutuelle, des impôts et tout ce dont on ne peut pas éviter. Il y a également les dépenses variables comprenant l’alimentation, le carburant, les besoins vestimentaires ou encore les loisirs. Il ne faut pas oublier les dépenses exceptionnelles comme les activités parascolaires des enfants ou l’entretien du véhicule (une application comme celles citées ici peut vous aider à lister correctement vos dépenses et à penser à tout).

Lister ensuite les différents revenus

Tout ce qu’on dispose comme source d’argent. Généralement, il s’agit des salaires, des compléments de revenus, des allocations familiales ou encore des pensions alimentaires. Tel qu’on peut le constater, la liste des dépenses est bien supérieure à celle des revenus. C’est d’ailleurs sur ce point que repose la plus grande difficulté d’établir un budget familial.

Bien équilibrer la balance pour une bonne gestion budgétaire

Lorsque la liste des dépenses et des revenus est bien dressée, il faut ensuite faire le calcul du budget familial. Pour cela, il suffit de faire la différence entre les entrées et les sorties d’argent. Il ne peut y avoir que deux résultats : soit, le bilan est négatif et cela signifie qu’il y a des manques à combler. Soit, le résultat est positif et cela veut dire qu’il reste des économies. Naturellement, pour résoudre ce problème, il n’y a que deux solutions.

Supprimer ou réduire une partie des dépenses

C’est maintenant que le vrai travail commence. Il faut commencer par analyser les différentes dépenses. Voir s’il est possible de supprimer ou de diminuer les dépenses fixes. Il faut donc faire une sélection par ordre de priorité. Si aucune des entités ne peut être éliminée, alors, la solution est de chercher un moyen de réduire les dépenses. On peut par exemple trouver un logement plus abordable ou trouver une parade pour éviter que les enfants ne mangent pas à la cantine. On peut également changer de mode de vie et se défaire des mauvaises habitudes comme les achats compulsifs. 

Augmenter les sources d’argent

De nombreuses familles se contentent encore du salaire pour subvenir aux besoins familiaux. Pourtant, cela peine souvent à assurer au complet même les besoins fondamentaux. S’il y a donc une petite possibilité d’augmenter la source de revenus, cela permet d’équilibrer le budget. Aujourd’hui, il existe plusieurs façons d’arrondir les fins de mois. On peut citer à titre d’exemple la location de la voiture ou faire du covoiturage. Il est également possible de mettre à profit les talents de bricoleurs, faire du blogging, investir du capital, etc. Nous avons listé ici notre top 10 des sites rémunérateurs si vous cherchez des idées.

Recourir à la technique de l’enveloppe

Cette technique permet de faciliter la gestion des charges variables. Ainsi, il faut commencer par définir les montants en prenant comme base les moyennes des dépenses du mois précédent. Donc, il faut se munir de plusieurs enveloppes, marquer les dépenses sur chaque enveloppe et y placer l’argent en espèce. Il est à noter que les dépenses variables représentent une grande partie des sorties d’argent dans le budget familial. Il ne faut surtout pas les négliger. Avant de faire des courses, il est plus raisonnable de faire une liste des achats à faire et de n’emporter qu’une somme assez juste. L’achat en ligne est également une solution pour éviter les achats compulsifs et assurer une bonne gestion du budget.

D’autres astuces pour la gestion du budget

Il existe d’autres systèmes plus adaptés à la situation actuelle pour gérer les finances familiales.

Ouvrir des comptes bancaires

Ouvrir des comptes en banque et notamment le compte joint. Ainsi, il faut mettre en place des virements automatiques du compte personnel de chacun vers le compte commun. Il suffit donc de programmer ces virements automatiques à une date bien déterminée lorsqu’il faut par exemple payer le loyer. 

Centraliser les comptes au même endroit

Pour la centralisation des comptes, il est plus judicieux de recourir à une application. Plus précisément, une application qui permet la synchronisation de nombreux comptes. Avec ce logiciel, il est possible d’avoir une vue d’ensemble sur la totalité des comptes. En outre, une application permet la création de budgets à chaque dépense. Elle rend également le travail plus facile en évitant de vérifier à chaque fois le compte bancaire. Pour cela, l’application envoie des notifications.

Ne pas oublier les épargnes

Il ne faut surtout pas oublier de retirer les épargnes et de préférence au début du mois. De nombreuses personnes le font à la fin du mois, pourtant, les épargnes constituent la base d’une bonne gestion du budget. Avoir de l’argent de côté permet notamment de bien anticiper les différentes sorties d’argents. Si possible, le montant de l’épargne doit être l’équivalent d’au moins 3 mois de dépenses. De cette façon, en cas de coup dur, on dispose d’une bonne base pour redémarrer. Bien entendu, les sommes consacrées aux projets communs doivent être envoyées directement dans le compte commun. Les économies pour les enfants doivent être versées dans leur compte qui est souvent un compte bloqué. Enfin, les épargnes personnelles incluant le livret A, les assurances vies, etc. restent dans le compte personnel.

Laisser un commentaire